Collaborative art - 12 artists

Collaborative art – 12 artists

Les relations et la façon de les relier entre eux ont toujours été un thème fondamental dans ma vie. L’idée de Linkart née en 2005, en proposant de mettre en place des projets artistiques centrés sur le contact humain direct.

Cette interaction nécessaire est bien exprimée dans le concept Ubuntu, un mot en dialecte bantou africain qui signifie : «Je suis ce que je suis grâce à ce que nous sommes tous ». La rencontre avec l’autre apporte énergie et espoir. Elle nous permet de partager nos bons ou moins bons moments et de se sentir soutenus et encouragés.

Les questions auxquelles je tente de répondre au travers des projets Linkart sont : comment pouvons-nous créer des relations utiles et authentiques ? Comment pouvons-nous rencontrer en personne, les gens que nous ne rencontrerions pas en temps normal ? Comment les gens se connectent?

Avec la rencontre de l’humain au cœur de ses préoccupations, Linkart facilite les projets collaboratifs et interactifs de différents médias avec les artistes et le public. Contribue à la création de communautés.

En 2008, Linkart – sous ma houlette – a réalisé le premier projet de collaboration artistique appelé « Ripple Effect », à Paducah, Kentucky (USA). En 2010, je suis retournée aux États-Unis pour travailler avec un groupe de 25 artistes en arts visuels à Nashville, Tennessee. J’ai également dirigé un projet de sculpture appelée «Ubuntu» avec 12 artistes à Paducah.

En 2011, j’ai organisé une installation au Festival de la Terre à Lausanne (Suisse) sur le thème « Slow world ». Et en 2012, j’ai participé à une exposition « Seh am See » à Karlsfeld (Allemagne), en plein air avec une installation « Toile du bonheur ». Ces deux dernières installations ont été réalisées en interaction avec le public.

Vous avez un projet dans lequel un travail artistique collaboratif serait le bienvenu ? Contactez-moi ! C’est avec plaisir que je discuterais d’une œuvre collaborative avec des artistes ou le public.What the idea of Linkart

Corinne-spielewoy - A ripple effect - Nashville 2010Relationships and how to connect them together have always been a fundamental theme in Corinne Spielewoy’s life. The idea of Linkart emerged in 2005 by proposing to set up art projects focused on direct human contact.

This needed interaction is well expressed in the concept Ubuntu a word in Bantu African dialect that means, in short “I am what I am because of who we all are”. So encountering others brings energy and hope. It allows us to share our good moments or bad ones and to feel supported and encouraged.

The questions Corinne tries to answer in Linkart projects is: How do we create valuable and authentic relationships ? How do we meet in person, people that we normally would not meet ? How do people connect ?

So with the human encounter at the core of its concerns, Linkart facilitates collaborative and interactive projects from various media with artists and the audience.

In 2008 Linkart carried out Corinne’s first collaborative art project called « Ripple Effect » in Paducah, Kentucky. In 2010, she returned to the US to work with a group of 25 visual artists in Nashville, Tennessee. She also led a sculpture project called « Ubuntu » with 12 artists in Paducah.

 

Currently, Linkart is organising…

  • The Ripple Effect: A project where a specific work inspres a second artist, that then inspires a third, and so on…
  • Ubuntu: A project where the various artists each make a work inspired from the original African meaning of the word ‘Ubuntu’ , which are then assembled to form a sculpture at the opening.
  • Communication’s web